Derrière les portes – B.A.Paris

Note : 3 sur 5.

Un vrai thriller psychologique et diabolique comme je les aime ! Pas gore du tout, pas explicite mais une angoisse poisseuse et sournoise, toute en finesse, qui s’installe petit à petit pour ne plus vous lâcher jusqu’à la toute dernière fin.

A la base, l’histoire est relativement simpliste : un couple aux apparences parfaites.
Grâce, est cependant bien naïve de penser que le « prince charmant » à enfin toqué à sa porte en la personne de Jack, avocat quadragénaire bon et généreux à qui tout réussi. Elle gobe au passage le fait qu’il accepte que sa sœur trisomique, Millie, vienne habiter avec eux à l’issue de sa scolarité en maison spécialisée.

C’est en effet trop beau pour être réel !! Et on va découvrir tout au long de ce page-turner combien il était illusoire d’y croire !!

Alternant passé (où l’on découvre Grâce avant le mariage puis le jour du mariage et le voyage de noce) et le présent (où Grâce est enferrée dans une situation inextricable), ce roman est bien rythmé avec une intrigue habilement menée.

Même si l’on devine assez rapidement où l’auteur veut en venir, on ne peut s’empêcher de tourner et tourner les pages pour savoir comment il – l’auteur (elle – l’héroïne) va s’y prendre…

Alors si au début j’ai craint la « romance » fleur bleue à deux sous, j’ai vite compris qu’il allait en être autrement et que sous les apparences trompeuses et mensongères se cachaient une réalité bien plus horrifiante qu’on pouvait imaginer de prime abord.

Le coté pesant et oppressant vous pousse à tourner les pages de plus en plus vite (sans en sauter quand même, hein ?!!) pour y chercher une délivrance qui semble ne pas arriver… Ce pervers narcissique dangereusement manipulateur et complètement psychopathe dont nous découvrons à mesure que se déroule le roman la perfidie n’a de cesse de nous déranger tant sa cruauté est absolue et sans limite.

L’auteur commet là, je dois le reconnaitre, un vrai « tour de force » pour un premier coup d’essai ! Mais il existe néanmoins quelques faiblesses à mon sens, notamment dans les descriptions superficielles de la psychologie de Jack et dans les motivations des uns et des autres.
Je reste cependant très « fan » de ce roman que j’ai «avalé » en deux jours ! Bravo Mme PARIS !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :