La folle cavale de Florida Meyers Cédric Fabre

Note : 3.5 sur 5.

Guizot et Florida sont amants. Mais Florida est aussi la meilleure amie de la femme de Guizot… ça s’annonce déjà compliqué à la base! Mais n’est-ce pas un « grand classique » finalement ? Hummm, que nenni pour ce polar !

Dans le contexte, Guizot est un avocat des « causes perdues » (uniquement par grandeur d’âme ?). La preuve, il va défendre un syndicaliste rocker qui n’a pas que des amis. Enfin, il ne sait pas, il hésite… c’est apparemment une décision difficile à prendre. Pourquoi ? Mystère…

Parti en weekend avec sa maitresse, il va malencontreusement chuter et trouver la mort dans les gorges du Verdon. Ok, ça pourrait arriver, c’est plausible.

Là où, pour ma part, ça devient dingue, c’est que Florida se met en tête de ramener le corps chez lui, dans son jardin, l’air de rien, pour faire croire un accident… Là, je m’interroge… Est-ce une réaction normale ? ça m’a quand même fait tiquer…

Bon, allez soyons fou, disons pourquoi pas ! Que le Road-Trip commence donc ! Voyons où l’auteur veut nous emmener…

Il est vrai qu’il serait fâcheux que la femme apprenne que sa « meilleure » amie est en fait une « traitresse » en quelque sorte. Mais quand même, je souscris moyennement.
En plus, un témoin accidentel de l’incident se propose d’aider la Dame à convoyer le corps… dans un canoé puis en voiture : moi, je dis, c’est louche !

Je trouve dommage que les sujets de fonds abordés soient un peu éclipsés par cette aventure « abracadabrantesque ». Perso, j’ai un peu « décroché » lorsque la femme de Guizot vient rejoindre son amie en s’imposant et en présentant l’histoire comme un weekend « entre filles ». Ça devient alors « surréaliste »… on bascule dans le « burlesque »… un tout petit peu « too much » pour moi… [Que voulez-vous j’ai dû perdre mon âme « d’enfant »…]

Mais c’est néanmoins un très bon polar dans la catégorie et je ne nie pas avoir passé un bon moment de lecture très agréable (après avoir cessé de chercher une quelconque cohérencee, je me suis laissée embarquer dans l’aventure avec le plus grand plaisir).

Ma note sera de 3.5/5, juste un peu tempérée par le fait d’avoir eu quelques difficultés à « adhérer » à l’histoire dès le démarrage. Mais j’avoue que la façon d’aborder les choses sont pour le moins originales et ça donne du « cachet » à l’histoire du coup. C’est bien pensé, bien écrit, bien construit avec des touches d’humour bien dosées. Je dis finalement: Bravo !

Je remercie donc les Éditions Plon et la plateforme NetGalley pour la découverte de cet auteur que je suivrai avec le plus grand intérêt dans ses futures publications.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :